Accueil

Les différents types d’architecture de maison en France

Nous allons présenter l’architecture française et les types de maisons traditionnelles que l’on trouve en France. L’architecture résidentielle de la France est très variée et les maisons traditionnelles françaises ne sont évidemment pas les mêmes entre la Bretagne, l’Alsace et les quartiers parisiens.

Les longères traditionnelles de Bretagne

La longère bretonne est un type de propriété typique de la Bretagne que l’on ne trouve en aussi grande quantité dans aucune autre région de France. Vous trouverez ci-dessous une description de ce type de maison charmante et recherchée, qui constitue un excellent exemple d’architecture rurale en France. Cherchez en ligne pour une bonne affaire Longères à vendre en Bretagne. actuellement en vente.

Propriété typiquement bretonne de type longère La longère est l’un des types de propriété les plus typiques de la Bretagne et du nord-ouest de la France. Il s’agit principalement d’un type de propriété rurale et on la trouve dans les quatre départements de la Bretagne. Elle est traditionnellement construite en forme rectangulaire. Le nom signifie maison longue si on le traduit en anglais. Traditionnellement, chaque longère recevait un nom breton local lors de sa construction.
La longère est traditionnellement orientée avec l’arrière de la maison face à la direction dominante du vent. Comme pour d’autres propriétés traditionnelles en France, des matériaux régionaux étaient souvent utilisés pour construire une longère. Le granit est typiquement utilisé dans la construction des longères dans toute la Bretagne.
De nombreuses longères n’offrent qu’un seul étage de logement. Le grenier est souvent converti en un logement au premier étage pour augmenter la surface habitable totale disponible. À l’origine, l’escalier utilisé pour accéder à ce grenier était situé à l’extérieur de la partie principale de la maison longère.
Les maisons longères ne sont pas seulement courantes en Bretagne, mais aussi en Normandie, en Aquitaine et dans d’autres régions de l’ouest de la France, en particulier dans les Pays de la Loire.
La « maison longère », ou longère, est définitivement typique de l’architecture rurale de la Bretagne. Dans la plupart des cas, une longère est une maison ou une habitation rurale et on la voit souvent dans la campagne bretonne.
Les longères bretonnes ont souvent des toits de chaume ou d’ardoise.
Une particularité des longères est que toutes les dépendances sont disposées en ligne. Il n’y a donc pas de véritable basse-cour ou de cour devant la maison. C’est une caractéristique commune qui distingue la Longère de la plupart des autres habitations agricoles rurales que l’on trouve en France.

L’Ile de France recèle quelques trésors cachés

Il s’agit d’une plongée dans l’Antiquité dans les centres-villes de toute la région française. Vous pourrez donc peut-être trouver une maison à colombages qui correspond à vos besoins.
Les propriétés à colombages typiques de l’Île de France sont d’une beauté distincte. L’utilisation du bois constitue l’élément clé de ces propriétés traditionnelles. Le bois est souvent utilisé à l’intérieur comme à l’extérieur de la maison francilienne, que ce soit pour la décoration ou la protection. Le type de maison à colombage de l’Ile de France et les matériaux utilisés peuvent être classés dans la grande famille architecturale allemande du « pan de bois ». Les murs sont remplis de torchis, ce n’est qu’ensuite que sont construits le plancher et la charpente. L’ossature bois est naturellement solide et rigide une fois érigée, la solidité de la structure peut être complétée par des chevilles de bois.
Le cœur de l’Ile de France offre beaucoup de ces maisons à colombages, étant avant tout des maisons urbaines. Ce style à colombages est un héritage du Moyen Âge. On trouve étonnamment des exemples exquis de colombages autour de Paris, ayant superbement résisté aux rigueurs de la Seconde Guerre mondiale. En Ile de France, ces propriétés sont souvent dotées de nombreuses fenêtres apparaissant sur la façade avant (voir image ci-dessous). Comme dans les régions françaises d’Alsace, de Lorraine et de Bourgogne, la structure à colombages est construite sur une structure en pierre protégeant le premier étage des incendies potentiels et de l’humidité.

Maisons traditionnelles de Lozère

La Lozère est un des départements les moins connus et les plus accidentés de la région Languedoc Roussillon où la pierre est définitivement le matériau de construction dominant.

Les maisons lozériennes sont généralement construites en pierre de granit gris ou beige ou en basalte, schiste. Les pierres calcaires sont souvent utilisées, certaines d’entre elles étant jaunes / dorées.

Toutes ces couleurs donnent un caractère fort aux maisons de cette région du Languedoc. Les toitures lozériennes sont réalisées en Lauze, une variété d’ardoises que l’on trouve dans les rivières de la région.

L’architecture traditionnelle lozérienne exploite au mieux les atouts de la région puisque de nombreux types de propriétés locales utilisent les matériaux locaux.

Dans cette région de hautes terres du Languedoc Roussillon, les hivers sont froids avec des chutes de neige souvent importantes. Les façades avant des maisons lozériennes sont généralement orientées au sud ou à l’est pour bénéficier de la chaleur du soleil.

L’arrière de la maison est souvent construit à flanc de colline. Cela permet un accès à chaque niveau depuis l’extérieur de la maison sans escalier ni échelle.

Ces maisons traditionnelles françaises sont en forme de L, ou construites en rangée. Il y a généralement un ou deux étages, pas plus, en raison du poids important des pierres utilisées. Les murs sont finis avec du torchis et de l’argile comme enduit isolant.

Certaines maisons lozériennes, extrêmement rares, ont un toit de chaume au lieu d’ardoises de Lauze. Plus l’altitude est élevée, plus les toits sont pentus, comme dans la plupart des régions montagneuses de France. Cela s’explique par la quantité de pluie et de neige tombée dans cette région du Haut Languedoc.

Avec ses couleurs blanche et rouge, sa porte exposée à l’est, qui affiche traditionnellement la date de construction et le nom du propriétaire au-dessus de l’entrée, la Maison Basque est unique. De forme rectangulaire, souvent de grandes dimensions, elle représente la très forte identité et culture basque.

La Maison Basque

On la trouve au Pays basque, une région historique des Pyrénées occidentales qui s’étend sur la frontière entre la France et l’Espagne. Il correspond à peu près à la patrie du peuple basque, à sa langue et à sa culture anciennes. Les maisons du Pays basque varient souvent beaucoup, en fonction de l’endroit où elles ont été construites. La principale caractéristique qu’elles partagent toutes est de fournir un logement chaud à la famille occupante et à son bétail. La maison basque d’origine était souvent construite directement sur le sol, sans fondations appropriées et sans véritable structure de terrassement, même si de nos jours, cela a changé. Les premières maisons basques étaient construites en bois. Au fil du temps, le bois a été remplacé par la pierre comme principal matériau de construction. Cependant, le bois a continué à être utilisé au premier étage pour décorer les pièces et comme partie de la structure du toit. Les guerres de religion ont détruit de nombreuses maisons dans cette partie de la France, de sorte que l’on peut voir très peu d’exemples datant d’avant la fin du XVIe siècle.

Maison Basse-Navarre (Basse-Navarre House)

Elle est souvent encore plus massive que les autres styles de maisons basques et utilise des couleurs rouges et blanches. Ce style de maison basque présente une forte influence espagnole, résultat de la domination espagnole de cette région de France jusqu’en 1530. Ces maisons sur-mesure sont souvent entièrement construites en pierre, avec une façade plate et sans colombages. La présence d’argile dans la région a également influencé le style de ces maisons. Des briques plates étaient également utilisées pour remplir les murs de ces propriétés traditionnelles basques.

La maison Souletine

Similaire à la maison béarnaise, elle présente généralement des murs gris et un toit en ardoise. Construite plus près des montagnes pyrénéennes, elle s’adapte astucieusement aux besoins spécifiques du lieu. A la différence de la maison basque classique, ces propriétés aquitaines sont similaires aux propriétés béarnaises que l’on trouve dans la région voisine du Béarn. Une maison souletine a souvent une forme en L et peut être composée de plusieurs bâtiments entourant une cour, comme les maisons béarnaises. Les murs sont traditionnellement faits de pierres ou de galets provenant des rivières voisines. C’est là encore une caractéristique qu’elles partagent avec les maisons béarnaises. Les toits sont le plus souvent en ardoise et la porte principale peut être orientée dans n’importe quelle direction puisqu’elle ne doit pas faire face aux vents violents venant de l’Atlantique.

Maison Labourdine

Elle a des murs en torchis, des façades blanches en enduit de chaux, avec des panneaux rouges ou verts. La façade de la maison est particulièrement belle et une grande attention lui est portée lors de la construction. Le côté nord de la maison comporte peu de fenêtres. Le côté sud est largement ouvert, pour profiter des rayons du soleil. La charpente en bois est souvent constituée de chêne, un bois très robuste qui peut résister à la pression de la pluie et du vent. Même à l’intérieur de la maison, le bois est très utilisé et souvent peint. Les fenêtres sont souvent dotées d’un morceau de pierre inséré juste au-dessus dans le mur, à l’extérieur de la maison, afin d’éviter que la pluie ne pénètre dans la maison à travers elles. Les volets n’ont été ajoutés que plus tard.

Maisons et architecture traditionnelles d’Alsace

Il y a eu et il y a encore aujourd’hui une forte influence germanique sur l’architecture de la région Alsace en France. Les types de maisons alsaciennes et les matériaux utilisés peuvent être classés dans la grande famille architecturale allemande du « pan de bois » (colombage). Cette famille architecturale utilise de nombreux symboles et décorations locaux. Ces symboles apparaissent sur les porches, les portes et sur les pièces de bois utilisées pour fabriquer les murs à colombages.

En raison du climat, le toit de la propriété alsacienne typique est majoritairement à forte pente (jusqu’à 60 degrés) et la couverture typique est la tuile plate (écaille alsacienne), spécifique à l’Alsace et aux régions voisines du nord-est de la France.

Les tuiles écaille alsaciennes sont également appelées tuiles « queue-de-castor », en raison de leur forme, semblable à celle d’une queue de castor. Ce type de tuiles est également courant dans le Jura, en Savoie, dans le sud de l’Allemagne et en Suisse.

Les maisons de la plaine d’Alsace ont traditionnellement une cour fermée non directement accessible depuis la rue et sont traditionnellement positionnées les unes à côté des autres, formant des rues presque interminables. Les maisons de l’Outre-Forêt et du Sundgau ont des cours ouvertes et sont construites en monobloc.

On constate donc de nombreuses différences entre les maisons alsaciennes situées dans les zones basses et les maisons alsaciennes situées dans les zones hautes. Ces différences se retrouvent généralement dans les autres régions françaises (consultez nos différentes pages régionales sur l’architecture).

Même dans les maisons construites en pierre, le bois est utilisé pour la structure du toit, les planchers, les escaliers et les murs à colombages.


Isoler vos combles et réduisez votre facture énergétique !

Devriez-vous isoler le toit de votre grenier ? L’isolation est un choix judicieux pour augmenter l’efficacité énergétique de votre maison. Une isolation de qualité rendra plus rentable le chauffage et la climatisation de votre maison. Les estimations du ministère de l’énergie vont de 10 à 50 % d’économies, en fonction de plusieurs facteurs. Cependant, l’isolation des combles n’est pas seulement une question de chauffage. Une bonne isolation des combles peut également maintenir votre toit en meilleur état en aidant à prévenir les barrages de glace et la condensation.

Isolation des combles et chevrons de toiture
Vos codes de construction peuvent exiger une certaine qualité d’isolation. Cependant, l’installation d’une isolation encore meilleure est à votre avantage et à celui de votre toit. En effet, une sur-isolation peut chauffer vos bardeaux et réduire leur durée de vie. C’est particulièrement le cas si votre toit manque également d’une bonne circulation d’air. Il est essentiel d’équilibrer les deux besoins, celui de l’isolation et celui de la ventilation.

Presque tous les codes du bâtiment et tous les fabricants de toitures en asphalte exigent une ventilation correcte d’un système de toiture, quelle que soit la forme d’isolation utilisée. Certaines formes d’isolation auront une incidence non seulement sur la durée de vie de votre toiture, mais aussi sur la couverture offerte par le fabricant de votre toiture dans le cadre de votre garantie. Vous devez lire et comprendre la garantie de votre toiture et les limitations qu’elle comporte concernant la circulation de l’air et l’isolation de la toiture.

Découvrez ce que vous devez savoir sur l’isolation des combles et son incidence sur votre toiture.

Au-delà de son effet sur votre toiture, une bonne isolation des combles peut également rendre votre maison plus confortable et vous apporter d’autres avantages, notamment :

Plus facile à chauffer et à refroidir : Lorsque vous disposez d’une isolation des combles de qualité, la chaleur reste plus longtemps dans votre maison en hiver, et moins de chaleur s’échappe des combles en été. Cette résistance à la chaleur rend plus abordable le chauffage ou la climatisation de votre maison à la température qui vous convient.
Durée de vie plus longue des appareils de chauffage, de ventilation et de climatisation : Les chaudières, climatiseurs et autres appareils peuvent durer plus longtemps lorsqu’ils n’ont pas besoin de travailler aussi fort. En revanche, les appareils de chauffage qui fonctionnent en permanence pour compenser les pertes de chaleur par le grenier sont plus susceptibles de développer des problèmes et ont une durée de vie plus courte.
Des températures plus constantes : L’isolation des combles maintient l’air conditionné dans la maison, au lieu de le laisser s’échapper par les plafonds, ce qui peut donner à vos pièces une température plus constante du plafond au sol. Cela peut vous permettre d’être plus à l’aise dans votre maison, surtout si vous avez des plafonds cathédrales.
Insonorisation : L’isolation des combles peut également réduire la quantité de bruit extérieur qui entre dans votre maison. Cet avantage supplémentaire peut être utile si vous vivez près de routes fréquentées, de chantiers de construction ou d’autres sources de bruit. Toutefois, si votre objectif premier est l’insonorisation, l’isolation des murs est généralement une meilleure option.

Comment isoler un grenier ?

Vous devez toujours faire appel à un expert pour installer l’isolation de vos combles. Les professionnels doivent prendre de nombreuses précautions de sécurité pendant l’installation, que les propriétaires ne comprennent pas toujours ou pour lesquelles ils n’ont tout simplement pas l’équipement nécessaire. De plus, les erreurs courantes commises par les propriétaires qui tentent d’installer eux-mêmes l’isolation de leurs combles, comme le blocage des bouches d’aération ou l’utilisation de techniques d’installation inadéquates, peuvent être très coûteuses à réparer.

Bien que les professionnels se chargent du travail, voici ce que vous pouvez attendre du processus d’installation de l’isolation dans votre maison :

Évaluez l’isolation actuelle : Avec un expert, vous devez inspecter et examiner l’état de l’isolation actuelle de votre grenier, s’il y en a une. Il s’agit d’une étape importante, car vous pouvez trouver des problèmes de toiture ou des dommages aux chevrons, qu’un couvreur doit corriger avant de poser une nouvelle isolation. Sinon, les fuites du toit risquent d’endommager la nouvelle isolation. Votre professionnel peut également être en mesure de deviner la qualité de votre isolation actuelle, afin que vous puissiez vous assurer que vos nouveaux matériaux constitueront une amélioration. Pendant l’inspection, votre professionnel évaluera la place dont vous disposez dans votre grenier, car certains types d’isolants peuvent être trop épais pour être correctement installés dans votre espace.
Choisissez une nouvelle isolation : Ensuite, vous devriez passer en revue vos options d’isolation avec un expert. Il pourra vous faire une recommandation en fonction de l’espace dont vous disposez, de votre budget et de la valeur R que vous souhaitez obtenir.